L’HECATOMBE DE LA MUSIQUE CAMEROUNAISE.

Où sont passés les Droits d’auteurs des Artistes Camerounais ?

À voir le monde artistique en Afrique aujourd’hui, et plus particulièrement au Cameroun, j’ai des lames aux yeux. Je me souviens encore comme si c’était hier des chansons qui ont bercées mon tendre enfance et réchauffer mon cœur fragile et innocent qui vaguait ci et là à la recherche d’un abri sûr ; à l’instar de : @Andre Marie Talla , @Ben Déka , @Dedy Eyango , @Sam Fan Thomas , @Bébé Manga , @Pierre Didi Tchakounte , @Kodo Sitoni , @Dony Elwood , @Charlotte Bango , etc ..Pour ne citer que ceux-là.

Et aujourd’hui, bon nombre de jeunes artistes sont devenus l’ombre d’eux-mêmes ; car, ayant vendu leurs âmes au Diable, ils sont obligés de se prostituer pour faire valoir leurs Talents et promouvoir ainsi la Culture Africaine ; chose qui mérite d’être valoriser et encourager par, le pouvoir public d’une part, et la société civile d’autre part. Malheureusement aujourd’hui, l’artiste qui été sensé éduquer en transmettant le savoir vivre et être au monde, se trouve pris au piège dans un système totalement capitaliste dévalorisant l’artiste et ses œuvres.

J’ai envie de demander , à quoi sert le Ministère des Arts et de la Culture au Cameroun ?

Gaston Blaise Ngamako Tcheuko

L’Art musical au Cameroun se meurt faute de Leadership. La Valeur n’est accordée qu’aux non méritants, preuve d’une Trahison et de Méchanceté, de la part des pouvoirs publics.

Ça aussi peut changer, si et seulement si une Volonté Politique appropriée est mise en place pour la Valorisation de l’Art Musical Camerounais, à travers une plateforme dédiée à la Norme des Talents et leurs œuvres.

Je Salue l’initiative de son auteur, mon frère << Arol Ketch >>, sur cette analyse assez poignante sur les faits….

Bon à Savoir :

Ceux que je m’apprête à vous faire découvrir toute à l’heure sont ceux là qu’hier ont vécu dans


Messi Matin, le père du Bikutsi moderne est mort dans le dénuement total (à la suite d’un coma éthylique)



Jean Bikoko Aladin, le pape de l’Assiko est mort dans la pauvreté et l’abandon


Mekongo Président, le virtuose de la musique camerounaise est mort abandonné à lui-même (folie et problèmes psychiatriques)


Lisa T, grande voix du Makossa est morte dans l’indigence et l’abandon


Sala Bekono , le chantre du Bikutsi est passé de vie à trépas dans le dénuement total


Cheramy de la capitale, la première star de la musique Camerounaise est mort oublié de tous et dans l’indifférence totale


Anne Marie Nzié, la diva de la musique Camerounaise est morte dans la pauvreté.


Pierre de Moussy, la grande vedette du Makossa est mort dans l’indigence.


Paul Malap , la vedette des années 60-70 est mort noyé alors qu’il tentait de quitter le Cameroun


Charlotte Mbango, la diva du Makossa est morte abandonnée de sa famille artistique


Ali Baba, père du Tchatcha Méringué est mort dans la pauvreté


Archangelo de Moneko, est mort sans recevoir un centime alors que ses œuvres sont abusivement utilisées depuis des décennies à la télévision nationale


Nous connaissons tous dans quelles conditions maman Nguea est décédée après avoir été amputée de ses deux jambes.


Hoigen Ekwalla et Chantal Alima Stone ont été honteusement plagié par de vedettes internationales mais il n’existe pas de structure pour prendre leur défense (l’un étant décédé et l’une vivant dans la pauvreté extrême en France).


On connait aussi dans quelles conditions sont morts : Roger Bekono, Fam Ndzengue, Serge Minsi, Samson Chaud gars


Ils sont nombreux sont qui encore en vie, végète dans la dénuement absolu.


Chers artistes camerounais au lieu de sillonner le monde pour des miettes, battez-vous pour vos droits d’auteur, luttez pour la mise en place d’un véritable statut de l’artiste au Cameroun qui vous garantira une prévoyance sociale (congés, retraite, assurance maladie et décès) ; à défaut de quoi vous risquez de mourir dans la pauvreté et l’indifférence totale comme vos illustres prédécesseurs.


La musique doit jouer un rôle social prééminent au Cameroun en tant que facteur de paix, de cohésion et d’unité nationale.

Arol KETCH


L’oubli est la ruse du diable !!!


Arol KETCH
Le rat des archives

Publié par Gaston Blaise Ngamako Tcheuko

Je suis, Gaston Blaise Ngamako Tcheuko, originaire de l'Ouest Cameroun. Laïc, je m'exprime mieux en ces termes ! Ma vision pour ce blog était de donner une autre façon de voir et de s'imaginer entant que Africain : un espace ouvert aux jeunes passionnés, pour les accompagner et faire d'eux des adultes autonomes et responsables. GBNTgroup Services n'est rien d'autre que : ( Génération Brillante du Noirs du Triangle ). Une vision nouvelle qui marque la différence ! Ensemble, nous construisons l'avenir et bâtissons une jeunesse Forte et Dynamique pour sa Patrie, tout en accompagnant le jeune dans son environnement propre à lui pour lui permettre de mieux s'épanouir et susciter en lui l'envie d'entreprendre par lui-même. * NOS VALEURS : _ Créativité. _ Engagement. _ Confiance. _ Intégrité. Sous ces quatre valeurs, nous bâtissons une jeunesse forte et équilibrée.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Bookscritics

"Mieux vaut être critiqué qu'ignoré." - Alex Oxenstiern

plumeschretiennes.wordpress.com/

Littérature et poésie chrétienne

GBNTgroup Services

Façonner l'avenir avec un Maximum de passion pour sa Vision !

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

Avec ou sans contact

Innovation et technologies du sans contact et de l'Internet des objets

GBNTgroup

Façonner l'avenir avec un Maximum de Vision et de Passion.

%d blogueurs aiment cette page :