UN ENSEIGNANT EXTRAORDINAIRE

C’est un enfant qui n’enviait jamais rien, mais qui cherchait quelque chose, ou quelqu’un. Un petit garçon presque seul au monde, qui regardait passer le train de L’Amour…

GBNTgroup



… C’ETAIT UN ENSEIGNANT PAS COMME LES AUTRES …

100 bébés naissent de mères atteintes du coronavirus dans un hôpital en  Inde - BBC News Afrique



Ma vie a pris un tournant décisif le jour de ma naissance.
Ma mère meurt sur la table d’accouchement. Donner sa vie en donnant la vie, tel a été son triste sort.

GBNTgroup



Je me retrouvais donc sans maman et tout seul dans ce monde inconnu. Mon père s’est consolé dans l’alcool et n’en est plus jamais ressorti.

La mère de ma mère, ma grand-mère m’a emmené avec elle au village où elle s’est battu pour me faire vivre durant des années.
Elle me nourrissait grâce au lait de la chèvre. Très tôt, elle me donnait le repas familial. Je devais passer des années ainsi jusqu’à son décès lorsque j’eus dix ans.

Désormais j’étais seul au monde. Mon géniteur n’était plus jamais réapparu. Il me restait quelques oncles et tantes. Mais personne ne voulait prendre le risque de nourrir une bouche de plus.

Whoopi Goldberg est ARRIERE-GRAND-MERE! - Les célébrités enceintes et leurs  enfants!


Une amie de ma grand-mère me prit chez elle. Elle pouvait me fournir un toit mais je devais me débrouiller pour manger et aller à l’école. J’avais compris très tôt que pour avoir de l’argent, il n’existait pas trente six solutions. Je devais me battre.


J’ai donc commencé mon activité lucrative qui consistait à cueillir des fruits au champ et de les proposer au poste de péage. J’arrivais ainsi à vivre et à construire peu à peu mon univers. Trois ans plus tard, j’eus assez d’argent pour m’inscrire au lycée tout seul.

Je savais que recevoir une éducation me permettra de mieux tracer ma voie.

GBNTgroup


J’avais commencé mon année du lycée, mais je devais aussi me nourrir. Je me levais à 4h. J’avais déjà à côté de moi ma marchandise du jour. Je courais au poste de péage où je commençais la vente jusqu’à 7h. Il me fallait rentrer à la maison, et m’apprêter pour aller au lycée.

J’arrivais toujours en retard et la plupart de temps, je somnolais en classe toute la journée. À la sortie des classes, je devais me rendre en brousse située à près de 50 km à pieds pour la cueillette du matin. Je me couchais à 23h. Et le jour suivant, le cycle recommençait.

J’ai pu ainsi jongler contre toute attente pendant quatre ans. Je parvenais de justesse à aller en classe supérieure.

Cette année était particulière car j’avais un examen à présenter.

J’étais celui qui payait ma scolarité, mes fournitures scolaires et qui devait me nourrir.


Arrêter mes activités m’auraient condamné à me priver de ma principale et seule source de revenu. Ceci aurait eu pour conséquence l’arrêt de ma scolarité. C’était impossible pour moi.

Au cours des années, je m’étais fait à l’idée que la vie que je menais, certes laborieuse était normale.

Mais j’étais fatigué. J’avais 16ans déjà mais je ne tenais plus debout.

Ma pauvre vie avait déjà été le théâtre de tant de misères et de souffrances.


Je somnolais un jour en classe lorsque mon professeur de biologie se tint devant moi

Le PROF — Roméo, peux tu nous faire un condensé du cours ?

Je me suis levé, surpris. J’étais perdu. Je n’avais rien suivi. Cette année s annonçait plus difficile que les précédentes. L’amie de ma grand-mère était aussi décédée et sa famille m’avait mis à la porte. Je dormais sur des comptoirs au marché. C’était difficile car il n’y avait aucune sécurité. Je me faisais agresser tous les jours. Je ne savais plus quoi faire.

Les yeux hagards, j’ai regardé le professeur

MOI — Désolé monsieur, j’étais discret..

La classe a éclaté de rire.


Le professeur m’a infligé une punition sévère. Je devais faire le ménage tout seul pour une semaine. Cette punition compliquait les choses et bouleversait tout mon programme.

Conséquence : je dormais plus en classe.


L’enseignant ne comprenait rien. Il augmenta la punition, ce qui eut pour conséquence, plus d’heures de sommeil en classe. Ça devenait un cercle vicieux. Je ne pouvais pas m’en sortir.
Je devais rapidement trouver une solution pour éviter d’être radié du lycée, mais laquelle ?
Le destin allait s’en charger pour moi.

Nous n'avons plus de clients» : le cri d'alarme des chauffeurs de taxi  parisiens - Le Parisien


Un jour, au péage, je me suis approché d’une voiture et j’ai crié de ma voix haute

— Goyave..Goyave…. 100 fcfa le paquet…
Le Conducteur baissa la vitre de sa Voiture, et,
c’était mon enseignant. Nos yeux se sont croisés. Il m’a regardé en secouant la tête. Je me suis enfui ! Il était 7H.

GBNTgroup


Je suis arrivé comme d’habitude en retard au lycée. Il m’attendait. Il m’a regardé

Le PROF __ Roméo,dans mon bureau après le cours !

Et il m’a demandé d’aller m’asseoir.

Je tremblais. J’avais peur. Je savais que cette fois, j’étais dans de beaux draps. J’allais sûrement être renvoyé.

C’est tout timidement que j’ai poussé les portes de son bureau

MOI __ Monsieur…

Le PROF — Roméo, C’est ce que tu fais tous les matins ?

Il n’avait pas pris les gants et était allé droit au but.

J’ai baissé les yeux, honteux..

MOI — Oui monsieur !

Il a poussé Un soupir

Le PROF — Où sont tes parents ?

MOI — Ma mère est décédée à ma naissance. Mon père, je ne sais pas..

Le PROF — C’est pourquoi tu es toujours en retard et tu dors en classe ?

J’ai secoué la tête en signe d’affirmation.
Il m’a demandé de sortir de son bureau.


J’ai passé toute la journée en attendant ma sanction. À la sortie des classes, il m’attendait

Le PROF — Où vas tu maintenant ?

MOI — Au champ monsieur !

Il m’a tiré par l’oreille

Le PROF — Nous irons chez moi..tu as des cours à rattraper.


Comment lui dire que ma vie dépendait de mon activité ?
Comment lui dire que je n’avais pas ce temps pour étudier ?

Mon enseignant n’a rien voulu comprendre. Il m’a tiré chez lui et m’a obligé à suivre ses cours. Il m’a interdit d’aller au péage. Il se chargeait de me fournir le gîte et le couvert

— Pourquoi ? Ai-je demandé

— Parce que mon rôle est de t’éduquer. Tu en as besoin. Tu iras à l’école.


J’ai passé les années suivantes avec Joseph, c’était son nom. Jeune professeur de lycée, il ne s’était pas encore marié. Nous étions tous les deux seuls.

J’ai réussi à mon examen. Il était fier de moi. Il a payé mon second cycle jusqu’à l’obtention de mon baccalauréat. Il n’avait jamais rien exigé de moi. Il voulait que j’étudie mes leçons et que je réussisse.

J’ai eu mon baccalauréat avec la mention excellente. Joseph a organisé une fête pour me dire merci. Cette même année, il s’est marié et a demandé à son épouse de me traiter comme si j’étais son fils.


J’ai obtenu une bourse d’études pour les États Unis.

Je me suis envolé avec les bénédictions de Joseph. Il m’appelait, prenait de mes nouvelles.

Je suis revenu un jour lui rendre un hommage. Il m’a dit ceci


— Aide tous ceux qui sont dans le besoin pour ne pas couper la chaîne. Je sais que tu as un bon coeur Roméo.
Je serai toujours là pour toi.


J’ai pleuré dans ses bras.

J’ai reconstruit mon lycée et j’ai octroyé plusieurs bourses d’étude aux enfants abandonnés et défavorisés.


Joseph ne voulait que le meilleur pour moi. Ce jour où sa femme m’a appelé

Le PROF —- Roméo, Joseph te réclame.


J’ai pris le premier vol et j’étais à ses côtés. Il avait été victime d’un AVC.

il parlait à peine. Il a murmuré à ma vue

Le PROF — Roméo !

J’ai crié

MOI — Papa..

C’était la première fois que je l’appelais ainsi.

Il a souri


Le PROF — Ne cesse jamais de tendre la main. La main de celui qui donne est toujours au dessus de celle de celui qui reçoit. Donne et ne regarde jamais le retour. Aide et oublie…tend la main..

Je suis tombé à ses pieds

MOI — Je donnerai toujours papa… Je vais aider ceux qui en ont besoin..


Il a serré ma main. J’ai baisé sa main tremblante en pleurant. Il poussait son dernier soupir.

Joseph avait eu trois enfants qui étaient devenus mes frères. Je me suis assuré que sa famille sera à l’abri du besoin.


Je suis tenu ce jour pour ses obsèques. Ils avaient demandé :

— Un fils du défunt pour le témoignage.


Sa femme m’a regardé et m’a dit

— Vas-y Roméo..tu es son aîné..tu sauras quoi dire de ton père.


Je me suis levé tout droit.

Je me suis approché du micro

MOI — Joseph….Papa..
Joseph était mon enseignant….
Non.. Joseph était mon père…

DIEU seul sait pourquoi ; mais…


Je criais pour ma douleur, le Bonheur de l’avoir connu, et eu comme PERE !

——————

JULIENNE TACHAGO

Un Récit de JULIENNE TACHAGO

Histoire & Légende

Publié par Gaston Blaise Ngamako Tcheuko

Je suis, Gaston Blaise Ngamako Tcheuko, originaire de l'ouest Cameroun. Chrétien, je m'identifie mieux en Christ, qu'en n'importe quelle religion quelconque : Laïc, je m'exprime mieux en ces termes. Voilà pourquoi nous avons créé " GBNTfondation.org ", un espace ouvert aux jeunes pour les accompagner et faire d'eux des adultes autonomes et responsables. GBNTfondation n'est rien d'autre que la, Génération Brillante du Navire Terrestre. Une vision nouvelle qui marque la différence ! Ensemble, nous construisons l'avenir et bâtissons une jeunesse proche à la perfection, tout en accompagnant le jeune dans son environnement propre à lui pour lui permettre de mieux s'épanouir et susciter en lui l'envi d'entreprendre par lui-même. * NOS VALEURS : _ Créativité. _ Engagement. _ Confiance. _ Intégrité. Sous ces quatre valeurs, nous bâtissons une jeunesse forte et équilibrée.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

Avec ou sans contact

Innovation et technologies du sans contact et de l'Internet des objets

GBNTgroup

Façonner l'avenir avec un Maximum de Vision et de Passion.

Happy Chantilly

Blog maman naturelle, slow lifestyle, allaitement, recette veggie, bébé veggie, maternage proximal, mariage...

Assistance WordPress.com

Consultez notre site d'assistance pour en savoir plus sur votre site et la manière de tirer le meilleur profit de WordPress.

Le lifestyle de Pasukaru

Blog foi & lifestyle

Histoires de papas

Le blog Positif et inspirant pour les papas... et aussi les mamans !

http://Kouléworld.worldpress.com

Bloggeur , Designe et Sociologue

%d blogueurs aiment cette page :