LE PECHE conduit à, LA CONFESSION puis LA PENITENCE

PENITENCE ET CORRECTION, POUR SE RÉCONCILIER AVEC DIEU.

  • Mais dites-moi, mes frères et sœurs, quelles sont les pénitences que l’on donne ?
  • Hélas ! Quelques chapelets, quelques litanies, quelque aumône, des petites mortifications. Dites-moi, toutes ces choses ont-elles quelque proportion avec nos péchés qui méritent des tourments qui ne finiront jamais ?

Il y en a qui font leur pénitence en marchant ou assis, cela n’est pas à faire. Votre pénitence, vous devez la faire à genoux, à moins que le prêtre ou le pasteur ne vous dise que vous pouvez la faire en marchant, ou assis.

Si cela vous est arrivé, vous devez vous en confesser et ne plus y retourner. En deuxième lieu, je dis qu’il faut la faire dans un temps marqué, sans quoi vous péchez, à moins que vous ne puissiez pas faire autrement, et le dire à votre confesseur lorsque vous y retournez. Par exemple, il vous aura ordonné de faire une visite au Saint Sacrement après les offices, parce qu’il sait que vous allez dans des compagnies qui ne vous porteront pas au bon Dieu.

Il vous aura commandé de vous mortifier en quelque chose dans vos repas, parce que vous êtes sujet à la gourmandise ; de faire un acte de contrition si vous avez le malheur de retomber dans le péché que vous avez déjà confessé. Ou bien lorsque d’autres fois vous attendez pour faire votre pénitence le moment où vous êtes prêt d’aller vous confesser. Vous comprenez aussi bien que moi que, dans tous ces cas-là, vous êtes bien coupable, et que vous ne devez pas manquer de vous en accuser et de ne plus y retourner.

En troisième lieu, je dis qu’il faut faire votre pénitence dévotement, c’est-à-dire avec piété dans une disposition sincère de quitter le péché. La faire avec piété, mes frères et sœurs, c’est la faire avec attention du côté de l’esprit et dévotion du cœur. Si vous faisiez votre pénitence avec des distractions volontaires, vous ne l’auriez pas faite, vous seriez obligé de la refaire. S’en acquitter avec piété, c’est la faire avec une grande confiance que le bon Dieu nous pardonnera nos péchés par les mérites de Jésus Christ qui a satisfait pour nous par ses souffrances et sa mort sur la croix.

Nous devons la faire avec joie, ravis de pouvoir satisfaire à Dieu que nous avons offensé et de trouver des moyens si faciles de pouvoir effacer nos péchés qui mériteraient de nous faire souffrir pendant toute l’éternité. Une chose que vous ne devez jamais oublier, c’est que toutes les fois que vous faites votre pénitence, vous devez dire à Dieu : Mon Dieu ! J’unis cette légère pénitence à celle que Jésus Christ mon Sauveur vous a offerte pour mes péchés. Voilà qui rendra votre pénitence méritoire et agréable à Dieu. Je dis encore que nous devons accomplir notre pénitence avec un vrai désir de quitter le péché tout à fait, quoi qu’il nous en coûte, fallût-il même souffrir la mort. Si nous n’étions pas dans ces dispositions, bien loin de satisfaire à la justice de Dieu, nous l’outragerions de nouveau, ce qui nous rendrait encore plus coupables.

J’ai dit que nous ne devons pas nous contenter de la pénitence que le confesseur nous impose, parce qu’elle n’est rien, ou presque rien, si nous la comparons à ce que méritent nos péchés. Si le confesseur nous ménage si fort, ce n’est que dans la crainte qu’il a de nous dégoûter de travailler à notre salut. Si vous avez véritablement votre salut à cœur, vous devez vous imposer des pénitences vous-mêmes.

Voici celles qui vous conviennent le mieux. Si vous avez eu le malheur de donner scandale, il faut vous faire si vigilant, que votre prochain ne puisse rien voir en vous qui ne le porte au bien ; il faut que vous montriez par votre conduite que votre vie est vraiment chrétienne. Et si vous avez eu le malheur de pécher contre la sainte vertu de pureté, il faut mortifier ce misérable corps par des jeûnes, en ne lui donnant que ce qu’il faut pour ne pas lui ôter la vie, et qu’il puisse remplir son devoir ; et le faire de temps en temps coucher sur la dure.

Si vous vous trouvez d’avoir quelque chose à manger qui flatte votre gourmandise, il faut le refuser à votre corps et le mépriser autant que vous l’avez aimé : il voulait perdre votre âme, il faut que vous le punissiez. Il faut que souvent votre cœur qui a pensé à des choses impures, porte vos pensées dans l’enfer, qui est le lieu réservé aux impudiques.

Si vous êtes attaché à la terre, il faut faire des aumônes autant que vous le pourrez pour punir votre avarice, en vous privant de tout ce qui ne vous est pas absolument nécessaire pour la vie. Avons-nous été négligents dans le service de Dieu, imposons-nous, pour faire pénitence, d’assister à tous les exercices de piété qui se font dans notre paroisse. Je veux dire à la messe, aux vêpres, au catéchisme, à la prière, au chapelet, afin que Dieu, voyant notre empressement, veuille bien nous pardonner toutes nos négligences.

Si nous avons quelque moment entre les offices, faisons quelque lecture de piété, ce qui nourrira notre âme, surtout lire quelques vies de saints où nous voyons ce qu’ils ont fait pour se sanctifier. Cela nous encouragera. Faisons quelque petite visite au saint Sacrement pour lui demander pardon des péchés que nous avons commis, pendant la semaine.

  • Si nous nous sentons coupables de quelque faute, allons-nous en délivrer, afin que nos prières et toutes nos bonnes œuvres soient plus agréables à Dieu et plus avantageuses à notre âme. Avons-nous l’habitude de jurer, de nous emporter ?
  • Mettons-nous à genoux pour redire cette sainte prière : « Mon Dieu ! Que votre saint nom soit béni dans tous les siècles des siècles. Mon Dieu ! Purifiez mon cœur, purifiez mes lèvres afin qu’elles ne prononcent jamais des paroles qui vous outragent et me séparent de vous. » Toutes les fois que vous retomberez dans ce péché, il faut, sur le champ, ou faire un acte de contrition, ou donner quelques sous aux pauvres. Avez-vous travaillé le dimanche ?
  • Avez-vous vendu ou acheté ce saint jour sans nécessité ?
  • Donnez aux pauvres une aumône qui surpassera le profit que vous aurez fait. Avez-vous bu ou mangé avec excès ?

Il faut que dans tous vos repas, vous vous priviez de quelque chose. Voilà, mes frères et sœurs, des pénitences qui, non seulement peuvent satisfaire à la justice de Dieu, si elles sont unies à celles de Jésus Christ, mais qui peuvent encore vous préserver de retomber dans vos péchés. Si vous voulez vous comporter de cette manière, vous êtes sûrs de vous corriger avec la grâce du bon Dieu.

Publié par Gaston Blaise Ngamako Tcheuko

Je suis, Gaston Blaise Ngamako Tcheuko, originaire de l'ouest Cameroun. Chrétien, je m'identifie mieux en Christ, qu'en n'importe quelle religion quelconque : Laïc, je m'exprime mieux en ces termes. Voilà pourquoi nous avons créé " GBNTfondation.org ", un espace ouvert aux jeunes pour les accompagner et faire d'eux des adultes autonomes et responsables. GBNTfondation n'est rien d'autre que la, Génération Brillante du Navire Terrestre. Une vision nouvelle qui marque la différence ! Ensemble, nous construisons l'avenir et bâtissons une jeunesse proche à la perfection, tout en accompagnant le jeune dans son environnement propre à lui pour lui permettre de mieux s'épanouir et susciter en lui l'envi d'entreprendre par lui-même. * NOS VALEURS : _ Créativité. _ Engagement. _ Confiance. _ Intégrité. Sous ces quatre valeurs, nous bâtissons une jeunesse forte et équilibrée.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

Avec ou sans contact

Innovation et technologies du sans contact et de l'Internet des objets

GBNTgroup

Façonner l'avenir avec un Maximum de Vision et de Passion.

Happy Chantilly

Blog maman naturelle, slow lifestyle, allaitement, recette veggie, bébé veggie, maternage proximal, mariage...

Assistance WordPress.com

Consultez notre site d'assistance pour en savoir plus sur votre site et la manière de tirer le meilleur profit de WordPress.

Le lifestyle de Pasukaru

Blog foi & lifestyle

Histoires de papas

Le blog Positif et inspirant pour les papas... et aussi les mamans !

http://Kouléworld.worldpress.com

Bloggeur , Designe et Sociologue

%d blogueurs aiment cette page :