IL EST DIFFICILE D’EN SORTIR LORSQUE L’ON DEMEURE DANS L’IGNORANCE

IL EST DIFFICILE D’EN SORTIR :

Si nous comprenions bien ce qu’est ce que recevoir les sacrements, nous y apporterions bien d’autres dispositions que nous ne le faisons.

Il est vrai que le plus grand nombre, en cachant leurs péchés, conservent toujours la pensée de les accuser. Sans un miracle, ils n’en seront pas moins perdus. Si vous en voulez la raison, il est bien facile de vous la donner. Plus nous restons dans cet état épouvantable qui fait frémir le ciel et la terre, plus le démon prend d’emprise sur nous, plus la grâce de Dieu se diminue, plus notre crainte s’augmente, plus nos sacrilèges se multiplient et plus nous reculons : et par là, nous nous mettons presque dans l’impossibilité de rentrer en grâce avec Dieu. Je vous en citerai cent exemples pour un.

  • Dites-moi, mes frères et sœurs, est-ce que vous pouvez même espérer qu’après avoir passé dans le sacrilège peut-être de cinq à six ans, pendant lesquels vous avez plus outragé le bon Dieu que tous les Juifs ensemble, vous oseriez croire que le bon Dieu va vous donner toutes les grâces qu’il vous faudrait pour sortir de cet état épouvantable ?
  • Vous croyez peut-être qu’en considération de tant d’atrocités, dont vous vous êtes rendus coupables envers Jésus Christ, vous n’aurez qu’à dire : « Je vais quitter le péché et tout sera fini ». Hélas ! Mon ami, qui vous garantit que Jésus Christ ne vous aura pas fait la menace qu’il fit aux Juifs et prononcé la même sentence qu’il prononça contre eux ?
  • « Vous ne voulez profiter des grâces que je voulais vous donner ; mais je vous laisserai, et vous me chercherez, et vous ne me trouverez pas et vous mourrez dans votre péché ! »

Hélas ! Mes frères, notre pauvre âme, une fois entre les mains du démon, n’en sort pas si facilement que nous le croyons bien…

Voilà, mes frères et sœurs, ce que le démon fait pour nous tromper : quand nous commettons le péché, il nous le représente comme bien peu de chose. Il nous fait penser qu’il y en a bien d’autres qui en font plus que nous. Ou bien : que nous nous en confesserons, que nous en aurons aussitôt dit quatre que deux. Mais quand le péché est commis, il fait tout le contraire. Il nous le représente comme une montagne. Il nous en donne tant d’horreur que nous n’avons plus la force de nous en confesser. Si nous sommes trop tourmentés d’avoir caché ce péché, pour nous rassurer, il nous dit que nous le déclarerons à la première confession.

Ensuite, il nous dit que nous n’en aurons pas le courage, qu’il faut attendre une autre fois pour le dire. Prenez garde, mes frères et sœurs, il n’y a que le premier pas qui coûte : une fois dans la prison du péché, il est extrêmement difficile de s’en sortir…

Mais pensez-vous, je ne crois pas qu’il y en ait qui soient capables de cacher leurs péchés, parce qu’ils seraient bien trop tourmentés. Ah ! Mes frères, s’il me fallait prêter serment, pour affirmer qu’il y en a ou qu’il n’y en a point, je ne balancerais pas à dire qu’il y en a au moins cinq ou six qui sont brûlés par leur remords et par leurs péchés, et qui m’entendent, et qui pensent que cela est vrai . Mais, prenez patience, vous les verrez au jour du jugement, et vous vous rappellerez ce que je vous dis aujourd’hui.

O mon Dieu !

  • La honte ou la crainte peuvent-elles bien retenir un chrétien dans un état si épouvantable ? Ah !
  • Mon ami, qu’est-ce que vous vous préparez à vous-mêmes ?
  • Vous n’osez pas vous en ouvrir à votre pasteur ?
  • Mais est-il seul dans le monde ?
  • Ne trouveriez-vous pas des prêtres qui auraient la charité de vous recevoir ?
  • Pensez-vous que l’on vous donnera une trop longue pénitence ?

Ah ! Mon ami, que cela ne vous arrête pas ! L’on vous aidera, l’on en fera la plus grande partie. On priera pour vous, on pleurera vos péchés, pour attirer avec plus d’abondance les miséricordes de Dieu sur vous. Mon ami, ayez pitié de cette pauvre âme qui a coûté si cher à Jésus christ !…

O mon Dieu ! Qui pourra jamais comprendre l’aveuglement de ces pauvres pécheurs. ! Vous avez caché votre péché, mon ami, mais il faudra qu’il soit connu un jour, et même aux yeux de tout l’univers ; tandis que, d’une parole, vous l’auriez caché pour jamais et vous changeriez votre enfer en une éternité de bonheur.

Hélas ! Qu’un sacrilège conduit loin ces pauvres pécheurs ! Hélas ! Qu’un sacrilège conduit loin ces pauvres pécheurs ! Ils ne veulent pas mourir dans cet état, mais ils n’ont pas la force d’en sortir… Mon Dieu, donnes-les de te connaître si fort et puissant qu’ils ne puissent pas y rester !…

Publié par Gaston Blaise Ngamako Tcheuko

Je suis, Gaston Blaise Ngamako Tcheuko, originaire de l'Ouest Cameroun. Laïc, je m'exprime mieux en ces termes ! Ma vision pour ce blog était de donner une autre façon de voir et de s'imaginer entant que Africain : un espace ouvert aux jeunes passionnés, pour les accompagner et faire d'eux des adultes autonomes et responsables. GBNTgroup Services n'est rien d'autre que : ( Génération Brillante du Noirs du Triangle ). Une vision nouvelle qui marque la différence ! Ensemble, nous construisons l'avenir et bâtissons une jeunesse Forte et Dynamique pour sa Patrie, tout en accompagnant le jeune dans son environnement propre à lui pour lui permettre de mieux s'épanouir et susciter en lui l'envie d'entreprendre par lui-même. * NOS VALEURS : _ Créativité. _ Engagement. _ Confiance. _ Intégrité. Sous ces quatre valeurs, nous bâtissons une jeunesse forte et équilibrée.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Bookscritics

"Mieux vaut être critiqué qu'ignoré." - Alex Oxenstiern

plumeschretiennes.wordpress.com/

Littérature et poésie chrétienne

GBNTgroup Services

Façonner l'avenir avec un Maximum de passion pour sa Vision !

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

%d blogueurs aiment cette page :