𝗟’𝗢𝗦 𝗗𝗘 𝗠𝗢𝗥 𝗟𝗔𝗠(Les contes d’Amadou KOUMBA de Birago DIOP).🗞️📃📯

Birago Diop

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Nationalité : Sénégal
Né(e) à : Dakar , le 11/12/1906
Mort(e) à : Sénégal , le 25/11/1989
Biographie :

Ecrivain et poète de la négritude, d’origine sénégalaise, Birago DIOP est surtout connu pour avoir mis par écrit de nombreux contes traditionnels appartenant à la littérature orale africaine.

Léopold Sédar Senghor admirait également cette mise par écrit de contes que Birago Diop « rénove […] en les traduisant en français, avec un art qui, respectueux du génie de la langue française — cette « langue de gentillesse et d’honnêteté » —, conserve, en même temps, toutes les vertus des langues négro-africaines. »

Un Extrait de ses Contes que voici :

🔥TRADITIONS ET SPIRITUALITÉ. . . Enseignements de valeurs🗿🐅🐅🔥


Il était une fois, un homme appelé Mor Lame. Il avait un confrère, « plus que frère », Moussa qu’il aimait très bien.
Un jour, Mor Lame cuisait un os de bœuf battu quand « plus que frère » lui rendit visite. Selon la tradition, il dut partager le menu avec son hôte. Or, il n’aimait prendre que de l’os, surtout l’os de la cuisse. Alors, il ne voulut pas accepter son hôte jusqu’à l’heure, où l’os sera ramolli.

Pour cela, il fit le mort, se raidit sur son lit et demanda à sa femme d’annoncer sa mort à la population. La femme lui obéit. Tandis que les gens se rassemblaient, son épouse alla le voir et dit :
– Mor Lame lève-toi, ils sont prêts à t’enterrer.
– Où est l’os ? murmura le faux mort.
РDans la marmite au feu, r̩pondit sa femme.
– S’est-il ramolli ?
– Oui, il s’est ramolli.
– Et Moussa ?
– Il est là. ?
La population fut présente et on invita ceux qui sont chargés de laver les morts de commencer leur travail.
La femme revint vers son mari et reprit « Lève-toi Mor »
– « Où est l’os? » Demanda-t-il.
– « Dans la marmite au feu ».
– « Et Moussa ?
– Il est toujours là. »
– Ils veulent te laver.
– Oui qu’ils me lavent
On le lava et il resta sur la natte dans le linceul blanc. Ensuite, et on le mit dans le cercueil et l’enterra enfin.

Son épouse s’approcha du chef fossoyeur et lui demanda de lui permettre de dire une dernière prière à son mari afin que celui-ci soit accepté dans le royaume de Dieu. Le chef fossoyeur accepta sa proposition. Elle alla voir son homme en sanglot et dit : – « Mor lève-toi ! Ils veulent te mettre dans le cercueil et t’enterrer ; lève-toi »
– « où est l’os ? »
– « Dans la marmite au feu »
– « S’est-il ramolli ? »
– « Oui il est ramolli »
– « Et Moussa ?
– Il est toujours là
– Qu’on me mette dans le linceul blanc, qu’on me mette dans le cercueil et qu’on m’enterre enfin. »

La femme se retourna en larme. Le chef fossoyeur le mit dans le linceul blanc puis dans le cercueil. On entonna des chansons funéraires et le cortège démarra pour le cimetière.

On y est déjà arrivé. Le cercueil a dépassé la longueur de la fosse et le chef fossoyeur ordonna qu’on jetât les premières poignées de sable sur celui-ci. A peine la population commença-t’elle à obéir à cet ordre que la femme demanda sa même permission de prière au chef fossoyeur qui accepta.

Elle alla dans le trou, se baissa et dit à son mari les yeux pleins de lames.
– « Mor lève-toi »
– « Où est l’os ? » s’enquit il à travers le linceul et le cercueil.
– « Dans la marmite au feu. »
– « S’est-il ramolli ? »
– « Oui il s’est amolli ».
– « Et Moussa ?
– Il est toujours là

Ils jettent déjà les premières poignées de sable sur le cercueil. – « Ils vont t’enterrer vivant »
– « Qu’ils m’enterrent »
La femme sortit et l’on combla la fosse de sable. Tous retournèrent à la maison.

Le chef de la famille de Mor Larme appela Moussa et lui dit: « Tu as été pendant longtemps le confrère de Mor Larme ; son « plus que frère ». Raison pour laquelle à la fin du veuvage de sa femme, tu la prendras pour épouse. Elle ne commencera à vivre dans d’autres mains que dans les tiennes. Je te la remets. Garde-la bien ».

Ainsi donc, Moussa hérita la femme de son ami mort pour avarie, maintenant, il dit à la femme:
– « Où est l’os ? »
– « Dans la marmite, au feu »
– « S’est-il ramolli ? »
– « Oui il s’est ramolli. »
– « Amène-le pour que nous le mangions ».

La femme l’amena à Moussa et ensemble ils le mangèrent.

Mor Lame s’est laissé enterrer vivant pour n’avoir pas voulu partager un simple os avec son confrère Moussa. A sa mort, Moussa a pris sa femme et ensemble ceux-ci ont mangé le menu.

De toute évidence l’avarice perd tout en voulant tout gagner. Mor Lame en voulant gagner l’os, a perdu et l’os, et sa femme et la vie.

Gardons-nous donc de l’avarice et nous vivrons heureux !!!



🔥SOUVENIRS DE L’ECOLE DE QUELQUES VALEURS , DE LA MORALE. . . DES TRADITIONS qui fondent notre spiritualité🔥🗿🌗🌒🌑📕

ÉTIQUETTES

récits   fables   proverbes   recueil de contes   roman   comédie   poésie   contes   légendes   sagesse   recueil   traditions   littérature sénégalaise   Contes africains   Littérature africaine de langue française   littérature francophone   afrique   littérature africaine   sénégal   20ème siècle   https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=3913641
CITATIONS ET EXTRAITS (57) 
Voir plus
AJOUTER UNE CITATION
Voir plus Les nouveaux contes d’Amadou.. 4 critiques   2 citations Mémoires, tome 2 : A rebrousse..Les contes d’Amadou-Koumba 4 critiques   25 citations L’os de Mor LamContes et Lavanes. 14 citations Leurres et lueurs 1 critique   8 citations

Publié par Gaston Blaise Ngamako Tcheuko

Je suis, Gaston Blaise Ngamako Tcheuko, originaire de l'Ouest Cameroun. Laïc, je m'exprime mieux en ces termes ! Ma vision pour ce blog était de donner une autre façon de voir et de s'imaginer entant que Africain : un espace ouvert aux jeunes passionnés, pour les accompagner et faire d'eux des adultes autonomes et responsables. GBNTgroup Services n'est rien d'autre que : ( Génération Brillante du Noirs du Triangle ). Une vision nouvelle qui marque la différence ! Ensemble, nous construisons l'avenir et bâtissons une jeunesse Forte et Dynamique pour sa Patrie, tout en accompagnant le jeune dans son environnement propre à lui pour lui permettre de mieux s'épanouir et susciter en lui l'envie d'entreprendre par lui-même. * NOS VALEURS : _ Créativité. _ Engagement. _ Confiance. _ Intégrité. Sous ces quatre valeurs, nous bâtissons une jeunesse forte et équilibrée.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Bookscritics

"Mieux vaut être critiqué qu'ignoré." - Alex Oxenstiern

plumeschretiennes.wordpress.com/

Littérature et poésie chrétienne

GBNTgroup Services

Façonner l'avenir avec un Maximum de passion pour sa Vision !

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

%d blogueurs aiment cette page :